Des nouvelles...

Aujourd'hui est un jour un peu particulier. 

Non, pas parce que c'est le premier lundi de l'année (de toute façon je suis encore en vacances jusqu'à la fin janvier et autant vous dire que j'en profite). Mais parce que je vais peut-être dépoussiérer un peu ce blog laissé honteusement à l'abandon depuis bientôt... 2 ans. C'est long, 2 ans, sans faire un seul article, sans prendre le temps de faire des photos des recettes que j'ai pu préparer pour les partager avec vous. D'autant que je suis partie comme une voleuse...

En deux ans, pas mal de chose ont changées. J'ai fini ma licence, je suis maintenant en Master, après une année un peu chaotique qui a fini par devenir une sorte d'année sabbatique. Avec une rencontre, celle d'un adorable belge qui a pris aujourd'hui une grande place dans ma vie. Une telle place que me voilà encore dans une nouvelle ville : adieu Paris, bienvenue à Lille. Y'a beaucoup de choses à dire sur Lille et sur sa gastronomie, autant vous dire que mes recettes à venir vont sans doute s'inspirer de tout ça... Et puis avec Lille, je découvre un nouvel appartement, un nouveau train de vie, et surtout... une nouvelle cuisine ! Je dispose enfin d'un vrai four, d'espace pour ranger mon bordel de cuisine, j'ai un plan de travail, oui, un vrai ! (En arrivant à Paris je n'avais que quelques centimètres d'un truc qui datait des années 70, à moitié bouffé par les mites et sur lequel je n'aurais jamais pu étaler la moindre pâte). C'est autant de perspectives, donc, qui s'ouvrent à moi.

Et écrire ici  m'avait manqué. C'est un sentiment bizarre quand peu à peu, la motivation vous passe, et que peu à peu, écrire un article vous parait dérisoire. Déjà, avant que je n'abandonne réellement, mes publications s'espaçaient et dire que je "faisais un blog" n'avait plus aucun sens. Je suis comme ça, je laisse les choses filer entre les doigts et avant même que j'ai eu le temps de m'en rendre compte, je me dis que le projet n'a plus vraiment de sens.

Sauf que bon, au final, j'ai quand même envie de  m'y remettre. Je ne vous promets pas une productivité folle, je m'en sais incapable. Je vous promets cependant, déjà, un article demain, une vraie recette, si si. Et pour la suite... Je verrai ça en même temps que vous !

A bientôt !